Polyphonies du Ventoux

Constitué d’une chanteuse et de deux chanteurs percussionnistes, Tant que li Siam – traduire « Tant que nous y sommes »– chante un répertoire original constitué de poèmes populaires collectés autour du Ventoux, et mis en musique dans une formule associant recherche vocale, percussions corporelles et méditerranéenne (bendhir, tamurello, daf, zarb, sagattes). Les musiciens dressent un pont entre le territoire qu’ils vivent au quotidien et le bassin méditerranéen, espace de leurs origines, de leurs influences et de leurs pérégrinations musicales et humaines.

 

Marie-Madeleine Martinet: Voix, percussions

Damien Toumi: Voix, percussions

Mario Leccia: Voix, percussions

 

Vent’Alentour

 

C’est un répertoire créé à partir de textes collectés autour du Ventoux; poésies, recueils historiques, mis en musique sur des compositions originales et soutenus par des percussions. 

Le répertoire chanté émane souvent d’illustres anonymes, mais aussi de poètes plus reconnus ayant arpenté cette montagne et son pays pour y forger leur écriture, leur langue, leur vision de la vie et du monde. Tant que li Siam invite à la célébration joyeuse, pleine d’une tendresse amusée, d’une langue et d’une culture bien vivantes, d’un coin de terre et des êtres qui l’arpentent dans leur foisonnante diversité…

Ce spectacle du trio Tant que li Siam nous emmène à la rencontre d’un coin de pays entre ciel et terre. C’est une transhumance, un voyage où trois voix nomades se font l’écho de cette mémoire qui résonne aux flancs du géant de Provence :

Le Mont Ventoux !

 

 > ACCEDER AUX POÈMES DE Vent’Alentour

 

 

 

 

TANT QUE LI SIAM

 

Tant que li Siam a été accueilli  par: